L’incinération des déchets organiques ( déchets de cuisine, et déchets végétaux du jardin) est un double désastre écologique : ces déchets étant humides rendent difficiles leur incinération ce qui accentue l’activité des incinérateurs de déchets et la pollution qui en découle.  De plus le cycle du vivant est simple : la matière organique en se décomposant nourrit la terre et permet au sol de rester vivant. Or nous gaspillons cette ressource inestimable pour le sol en le brulant au lieu de lui rendre cette matière organique dont il a besoin pour se nourrir et permettre à tout type de végétaux ensuite de pousser. La collecte de tous les déchets verts dans les villes et la transformation en terreau accessible aux particuliers pour leurs jardins et aux cultivateurs permettrait aux territoires de maintenir les sols vivants grâce à un circuit court, local et de créer du lien entre différents acteurs.

La généralisation du compostage grâce à la distribution de composteurs ou de poubelles vertes dans les villes est très simple à mettre en place et la valorisation des déchets vertueuse pour l’ensemble de la société (particuliers, collectivités, cultivateurs)

Un exemple à Nantes :