Le meilleur déchet reste celui que nous ne créons pas… et la meilleure manière de gérer les déchets est de considérer que ces matières proviennent de la Terre et doivent y retourner pour que le cycle naturel du sol soit préservé : sans un sol vivant, pas de vie !

Mettre le vivant au cœur de la gestion des déchets à l’échelle d’un territoire aussi vaste que San Francisco montre qu’il est possible de créer le monde de maintenant plus bio-logique !!!